Roubaix : un trafic de toupies « hand spinner » démantelé, 4 enfants en garde à vue

Share Button




FAIT-DIVERS – Quatre enfants, âgés de 5 à 8 ans, soupçonnés d’être à la tête d’un important trafic de toupies « hand spinner » de contrefaçon en provenance d’Asie, ont été arrêtés cet après-midi à Roubaix par la Police Judiciaire après plusieurs semaines d’enquête.

Les enfants sont soupçonnés d’avoir coordonné un vaste trafic de toupies « hand spinner » copiant celles de la marque officielle. Le trafic s’étendait dans le Nord de la France et en Belgique, notamment dans les cours d’école, à partir de produits contrefaits importés d’Asie. Les enfants auraient empoché près 120.000 euros en quelques semaines. Devant l’afflux de demandes et le succès de la toupie, les enfants avaient multiplié les aller-retours entre la France et la Belgique ces derniers jours. Des signes extérieurs de richesse – un des enfants se rendait à l’école en berline de luxe – avaient attiré l’attention des voisins qui avaient prévenu la Police.

Filatures, écoutes téléphoniques, planques : les policiers ont remonté toute la filière. Une importante livraison devait avoir lieu ce week-end à la frontière belge. Agissant sur commission rogatoire, les forces de Police ont mené une opération musclée aux domiciles des parents.

Les quatre enfants, deux garçons et deux filles dont les identités n’ont pas été communiquées à la presse compte tenu de leur jeune âge, ont été placés en garde à vue dans la soirée. Plusieurs milliers de toupies ont été saisies à leur domicile en marge des arrestations, qui ont été violentes, les trafiquants présumés s’étant opposés aux forces de l’ordre. Un des enfants, une fillette de 5 ans, la tête présumé du réseau, s’était retranchée dans sa chambre. « Elle a mordu un collègue du GIPN pendant l’assaut » raconte le Capitaine Jeanlain qui a coordonné l’opération.

Le parquet de Lille a ordonné leur mandat de dépôt. Ils devraient être présentés dans la soirée devant un juge en comparution immédiate. Ils encourent jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 500.000 euros d’amende pour association de malfaiteurs et contrefaçon.

La toupie « hand spinner » est le phénomène à la mode de ces dernières semaines. Ces petits objets métalliques qu’on tourne au gré de ses envies ont rencontré un véritable succès en France. Numéro un des ventes de jouets dans le pays actuellement, cette nouvelle folie a conquis les enfants comme les adultes, la plupart des points de vente étant en rupture de stock. Victimes de leur succès, les toupis sont exposés à un important volume de contrefaçon.

La Rédaction

Crédits photo : © WTOP/Neal Augenstein

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments