Hauts-de-France : vague de suicides dans le Nord après l’annonce du nouveau nom de région

Share Button

NORD – Plus de 400 suicides, des centaines de tentatives et plusieurs dizaines d’émeutes ont été recensés depuis ces dernières heures dans le Nord-Pas-de-Calais depuis que Xavier Bertrand a annoncé le nouveau nom de la grande région : Hauts-de-France. Les nordistes sont sous le choc, la Préfecture est en alerte.

C’est le chaos dans le Nord depuis que le conseil régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie a proposé que la nouvelle région s’appelle désormais « Hauts-de-France » avec, en sous-titre, « Nord-Pas-de-Calais-Picardie ». Depuis hier, les chtis sont sous le choc. Rapidement relayée dans les médias, l’information fracassante s’est alors propagée à une vitesse fulgurante sur les réseaux sociaux avec le hashtag #hautsdefrance.

Dans les heures qui ont suivi l’annonce, plus de 400 nordistes se sont donnés la mort, la plupart en se jetant dans la Deûle. Des centaines de personnes, la plupart originaires de Lens et ses environs, ont tenté de se suicider sans y parvenir. Rapidement prises en charge par les équipes de secours, les victimes ont été transportées dans les principaux centres hospitaliers. Des émeutes ont également éclaté un peu partout dans les principales villes de la région : Lille, Lens, Tourcoing, Roubaix. Le Nord est « à feu et à sang ».

« Les gens courraient partout, ils étaient désemparés, ils ne savaient plus quoi faire » raconte un témoin, encore traumatisé. Face à l’ampleur de la tragédie, la Préfecture vient de placer la région en vigilance orange, le plan « alerte sécurité » permettant de mobiliser l’ensemble des forces de police et de secours pour faire face à des catastrophes naturelles a été activé.

Une réunion de crise se tient actuellement dans les locaux de la Préfecture.

La Rédaction

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments