Découverte à Tourcoing : des traces de fricadelles fossilisées trouvées dans l’estomac d’un dinosaure

Share Button

SCIENCES – Des traces de fricadelles fossilisées ont été découvertes vendredi dernier dans les restes d’un dinosaure enfouis sous les pavés de la Place Saint-Christophe à Tourcoing. Selon les spécialistes, ces os fossilisés appartiendraient à un Iguanodon, dinosaure de l’ordre des ornithischiens d’environ 7 mètres de long.

Les traces de fricadelles fossilisées trouvées dans l’estomac de ce qui semble être le plus grand dinosaure jamais retrouvé dans le Nord de la France ont été découvertes par une équipe d’ouvriers en travaux publics réalisant des travaux de rénovation sur la Place Saint-Christophe à Tourcoing. C’est en creusant la chaussée pavée à l’aide d’un marteau-piqueur que Manuel Da Silva, ouvrier BTP de 59 ans, a découvert les ossements. « J’étais en train de creuser une tranchée en face de l’Eglise Saint-Crhistophe. Mon regard a été attiré par une forme allongée enfouie sous la terre. J’ai stoppé ma machine et j’ai dégagé l’objet avec mes mains. J’ai d’abord cru que c’était un caillou. Mais c’était une fricadelle fossilisée. »

Très vite, ce sont plusieurs ossements qui sont extraits du sol. Les travaux sont rapidement arrêtés. Dépêchée sur place en urgence, une équipe de paléontologues lillois a identifié les fossiles comme étant des restes de fricadelles ingérés par un dinosaure très répandu en Europe, un Iguanodon.

iguanodondinosaure nancy

L’animal a été baptisé « Momo » par les scientifiques. Il aurait vécu au Crétacé inférieur (environ 95 millions d’années). Ce dinosaure omnivore se nourrissait principalement de fougères, de conifères et parfois de fricadelles qu’il mastiquait longuement. A l’époque, l’environnement tourquennois était idéal : un climat continental chaud et humide arborant une végétation arborescente dense.

C’est grâce aux fémurs et à la mâchoire que les archéologues ont pu estimer les dimensions de l’animal. « L’un des fémurs fait environ 4 mètres. Il est un peu fissuré mais sa longueur reconstituée nous fait dire que l’animal pourrait mesurer au moins 7 mètres. Le plus excitant dans cette découverte, ce sont les traces de fricadelles fossilisées qui confirment l’existence de la saucisse depuis des millions d’années ! »

Dans le courant de la semaine prochaine, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) devrait se substituer aux équipes déjà sur place et poursuivre les fouilles jusqu’à la fin du mois. L’accès à la Place Saint-Christophe restera ouvert au public pendant les travaux.

La Rédaction

Crédit photo : © ville.france.free.fr / © daniel denis

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments